Réaliser des travaux de rénovation d’isolation de garage

isolation de garage

Le garage est un chemin d’accès à votre maison où il y a changement de températures fréquentes entre l’air intérieur et l’air extérieur. Durant l’hiver, il peut être très froid et au contraire la température peut monter en flèche durant l’été. Alors quels sont les avantages de l’isolation de votre garage et comment faire ? Est-ce que l’État peut aider ?

Les bonnes raisons de l’isolation d’un garage

Bien isoler un garage peut être très bénéfique avec des répercussions sur tout votre logement. Vous pouvez faire des économies, en réduisant vos factures de chauffage, car l’isolation de votre garage permet de bloquer l’air de l’extérieur dans votre maison. Effectivement, cette isolation se fait par un mur ou un plafond-sol commun liant le garage à une pièce de la maison. À l’arrivée du froid, il y a infiltration par le mur commun et va entraîner une surconsommation d’énergie. Et c’est le même cas que quand il fait très chaud durant l’été. Donc, isoler un garage évite alors les fortes déperditions d’énergie pour réduire vos factures.

L’isolation d’un garage peut améliorer le confort thermique. Il vous permet de gagner quelques degrés dans la pièce. Et la fréquence d’ouverture de votre garage peut donner ce gain à toute la maison. Et bien évidemment, vous gagnez aussi en isolement acoustique. Qui vous coupera des bruits externes et vice-versa. C’est pourquoi un groupe de musiciens peut y travailler sans engendrer des gênes aux alentours.

Les autres fonctions à attribuer à un garage

Garer une ou plusieurs voitures ne concerne plus seulement un garage. Il peut servir d’entreposage des denrées alimentaires, d’atelier de bricolage ou bien d’espace pour la buanderie. Vous pouvez utiliser pleinement cette pièce dès que vous l’isolez et attribuer d’autres fonctions selon vos goûts sans l’impact des températures extérieures.

Comment bien isoler un garage ? Il faut plusieurs actions pour mettre en place l’isolation. D’abord, celle de la porte qui est généralement la source de courants d’air. Pour limiter les pertes de chaleur durant la saison de l’hiver, vous pouvez placer des plaques isolantes en mousse adhésive. Vous pouvez trouver sur le marché des kits adaptés à tout type de porte. Vous pouvez choisir des antivibrations et ces kits qui absorbent le son. Ou bien vous pouvez changer entièrement votre porte principale par une isolation renforcée. Pour les murs, vous pouvez installer un bardage, poser des panneaux enduits ou appliquer un enduit isolant. Vous pouvez aussi isoler de l’extérieur par ITE ou isolation thermique par l’extérieur. De ce fait, les installations n’empiètent pas votre surface habitable et c’est aussi très efficace. Il existe des zones où la modification des façades des bâtiments est interdite. Il faut donc bien vous renseigner auprès de la mairie avant d’entamer une rénovation. Dans ce cas, optez pour l’isolation thermique par l’intérieur ou ITI qui est plus accessible et plus facile. Pour le plafond, vous pouvez utiliser des panneaux isolants surtout pour les garages en sous-sol.

Réalisez en étant des écolos

Pour passer à vos travaux de rénovation pour l’isolation, une prime énergie est mise en place par l’État pour inciter chaque famille à mener des travaux de rénovation énergétique au niveau de leur habitation. Le gouvernement a pour objectif de réduire globalement la dépense énergétique des ménages.

Pour en bénéficier, vous devez faire équipe avec un fournisseur d’énergie. Au niveau financier. Il va vous accompagner dans la réalisation des travaux. Peu importe qui est votre fournisseur, vous pouvez rédiger une demande en ligne sur le site lenergietoutcompris.fr. Selon certains critères, vous aurez la possibilité de calculer le montant de la prime énergie à laquelle vous avez droit. Mais c’est à la fin des travaux que cette aide vous sera versée. Et le fournisseur de rénovation doit être un professionnel labellisé reconnu garant de l’environnement.

4 choses à savoir sur les plombiers avant d’en embaucher un
Tamiser les pellets : comment faire ?